Compagnie Moi Peau

 

Moi peau, compagnie créée par Sébastien Laurent, s’inspire du concept psychanalytique de Didier Anzieu et se réfère à cette métaphore qui donne au sens tactile une place prépondérante dans l’organisation du moi et de la pensée. Le toucher y est central, qui s’agisse de toucher l’autre, soi-même ou des éléments de l’environnement. Cette notion est envisagée comme une nécessité de rester en contact dans un monde en mutation, et comme un acte de résistance, d’engagement du corps dans le processus créatif et le développement de la médiation avec les différents publics.

Soli.des, troisième pièce de la compagnie créée en mars 2017, marque un moment important dans la recherche sur la notion de toucher, et tentant d’inventer une relation singulière, physique et tangible, entre le musique et la danse.

Depuis, la compagnie Moi peau travaille à partir d’un corps sonore, lieu d’une exploration charnelle de la voix et de la parole – articuler, creuser, fouiller le corps pour faire danser la voix -. Un corps sonore, sensible et social.

Sébastien Laurent
Interprète, il collabore avec Nathalie Pernette pendant 13 ans, avec Tomeo Vergès depuis 7 ans, avec La compagnie Sans Soucis (théâtre/marionnettes), Le collectif Le Clair Obscur, Jean-François Duroure, Jean-Claude Gallotta, Christiane Blaise, Silenda, Heddy Maalem, Doug Elkins (New-York), Jean-Pascal Gilly, Editta Braun (Salzbourg), Evelyn Castelino (Genève), Gisèle Gréau, Emmanuel Grivet, Laurent Falguiéras, Sophie Quénon… Il participe à des performances et improvisations en scène et en espace public (Palais de Tokyo, Wiels centre d’art contemporain de Bruxelles, Suzanne Dellal de Tel Aviv, Panorama de Rio de Janeiro…).
En parallèle à son travail en danse, il se forme à la photographie. Ses recherches s’articulent autour des représentations du corps et sur l’engagement physique dans le processus photographique. Plusieurs expositions/performances voient le jour comme Le Sourire et Bestial. Ses œuvres sont publiées dans Réponses Photo (Nouveau Regard), Travail et Sécurité, Actes de la Recherche en sciences sociales. Ses photographies sont régulièrement choisies pour des programmes et affiches de théâtre ou pour la presse culture (Théâtre de la Ville..). Plusieurs prix récompensent son travail photographique (ILFORD Noir et Blanc, KODAK dotation Tri-X, magazine Réponses Photo – Nouveau Regard). En 2017, il participe comme photographe au projet CLEA du CDC La Briqueterie avec Sandrine Maisonneuve. Il anime de nombreux stages et ateliers de danse et de photographie pour la compagnie Pernette, au Centre Chorégraphique National de Caen et pour la compagnie Moi peau.
Il est engagé dans le dispositif “Danse à l’école”, initié pour le Centre Chorégraphique National de Caen. Il fonde la compagnie Moi peau en 2013 et crée Avis contraires en 2014, Contagion en 2015, Soli.des en 2017, Sourdre en 2018 et Désenchanter (ré enchanter) et 2019.
Il réalise le film Territoires en ÉlectroCardioGammes à l’Hôpital Jacques Monod de Flers (61), dans le cadre du projet DRAC “Culture à l’hôpital”.
En 2016, il est artiste associé à la 14ème édition du festival de Falaise Danse de tous les sens.
En 2017-18, à la demande du Trident Scène Nationale de Cherbourg, il crée Cetacea avec vingt-cinq danseurs amateurs, habitants du Cotentin.


Spectacles
Avis contraires (2014)
Contagion (2015)
Solides (2017)
*Sourdre (2018)
Désenchanter (ré enchanter) (2019)
*Victorine ! (2021)

* spectacles jeune public


Site internet de la compagnie

Pour plus d’informations, merci de nous contacter marielle@lebureauetlerenard.com